MEB Facebook MEB Twitter MEB Youtube MEB LinkedIn

28/07/21

3 questions à Frédéric Genta

Délégué interministériel chargé de la Transition numérique

 

  • Quelles sont les prochaines étapes de cette relance par le numérique ?

Le Gouvernement Princier poursuit le développement des infrastructures nécessaires à la transformation numérique de l’économie monégasque et à la pérennisation de ce modèle : d’ici quelques mois, Monaco sera ainsi le premier pays européen à disposer de son Cloud Souverain. Les pouvoirs publics comme les entreprises pourront alors stocker leurs données en Principauté en toute sécurité et à un moindre coût.

Le déploiement d’une fibre à 10 Go sur l’ensemble du territoire sera par ailleurs entièrement achevé d’ici le mois de juin : une technologie qui, au-delà d’un haut débit assuré, garantit aux entreprises un rétablissement de service en cas d'incident, une utilisation optimale du Cloud et une véritable adaptabilité des besoins numériques en fonction du développement de l’activité.

 

  • Cette politique peut-elle également être un facteur d’attractivité pour les entrepreneurs ?

C’est évident : l’attractivité d’un pays se mesure aujourd’hui beaucoup à ses infrastructures numériques, ainsi qu’à ses mesures prises dans le domaine. Or avec la 5G qui couvre intégralement la Principauté depuis juillet 2019, les arrivées prochaines du Cloud Souverain et de la fibre, les outils déployés dans le cadre d’Extended Monaco pour l’Entreprise, le lancement de la signature électronique - l’équivalent de la signature manuscrite pour un document dématérialisé - l’ouverture aux levées de fonds à travers la plateforme STO (Security Token Offering), ou encore le programme pour start-ups MonacoTech et la nouvelle pépinière d’entreprises Monaco Boost, la Principauté dispose désormais d’un écosystème numérique complet réellement attractif.

 

  • Y a-t-il des domaines que vous souhaiteriez voir particulièrement se développer grâce au numérique ?

Il faut capitaliser sur les points forts de l’économie monégasque. Monaco est par exemple une place immobilière très importante, avec une promotion et des transactions qui représentent plus de 20 % du PIB. Aussi, l’accent a en particulier été mis sur la Real Estate Tech, c’est-à-dire sur le développement des nouvelles technologies qui repensent les services et produits du secteur de l’immobilier pour s’adapter aux attentes et usages évolutifs des clients.

Autres domaines à prioriser : la Yacht Tech, la Principauté accueillant le plus grand yacht show du monde, la Med Tech, eu égard à l’excellence du système de santé local, ou encore la Fin Tech, le secteur financier restant un atout certain du modèle monégasque.

 

> Retour au dossier