MEB Facebook MEB Twitter MEB Youtube MEB LinkedIn

28/07/21

3 questions à Jean Castellini

Conseiller de Gouvernement - Ministre des Finances et de l’Économie

 

35 % du Plan de relance sont consacrés à la transformation digitale des entreprises. Pourquoi Monaco mise-t-il autant sur le numérique pour rebondir économiquement ?

Deux raisons principales expliquent cette décision : tout d’abord, les restrictions sanitaires et de déplacements ont mis en évidence la nécessité de digitaliser l’économie monégasque, à grande vitesse. 

D’autre part, le Plan de relance est axé sur l’avenir et sur l’investissement à moyen et long termes ; il était alors essentiel d’accorder une part conséquente à la transition numérique du tissu économique du pays. Le programme mis en place à travers le Fonds Bleu est un dispositif vertueux qui soutient en même temps les entreprises souhaitant se digitaliser, ainsi que les entreprises de services numériques monégasques (ESN) qui réalisent les prestations. 

Le Fonds Bleu affirme ainsi la réactivité de la Principauté face à la réalité sanitaire et témoigne de sa compétitivité au niveau international.

 

Peut-on ressentir les premiers effets de cette politique ?

Tout à fait ! 

Nous nous réjouissons d’accompagner des projets variés et porteurs de synergies entre les différents secteurs d’activités. Des entreprises historiques se digitalisent et d’autres se réinventent au travers de nouvelles activités.

Il y a un réel engouement de la part des entreprises de la Principauté pour le volet numérique du Plan de relance ; les demandes de co-financement arrivent quotidiennement sur le télé-service dédié. Plus de 250 demandes ont été enregistrées, dont une centaine en cours d’étude de co-financement et 131 dossiers enclenchés bénéficiant d’un co-financement du Fonds Bleu - ce qui représente un taux moyen de co-financement de la part de l’État de 60 %.

Dans quelques semaines, nous pourrons également étudier l’impact réel sur l’emploi local, tant au niveau des entreprises qui se digitalisent que des prestataires qui assurent les prestations cofinancées.

 

Existe-t-il des objectifs précis en termes de points de PIB, de nombre d’emplois créés… ?

Il n’existe pas d’objectifs précis, mais une volonté clairement affirmée sur le moyen-long terme qu’aux côtés de la transition énergétique, la transition numérique soit un des piliers de la relance de l’économie monégasque, et que continue de se développer en Principauté un écosystème de l’économie du numérique.

 

> Retour au dossier