MEB Facebook MEB Twitter MEB Youtube MEB LinkedIn

07/11/16

Cap sur Abidjan pour le CEMA

Pour ses deux ans d'existence, le Club des Entrepreneurs Monégasques en Afrique - CEMA -  a organisé son deuxième déplacement international en Côte d'Ivoire. Au programme : rencontres officielles, rendez-vous B to B et visites de sites remarquables. Aux côté du CEMA, le Monaco Economic Board a pu présenter les atouts économiques de la Principauté.

Du lundi 24 au jeudi 27 octobre, à Abidjan, la Délégation Officielle de 17 membres était accompagnée sur place d’une dizaine de collaborateurs locaux. L’agenda était réparti selon « la Règle des trois tiers », ADN des missions internationales du CEMA :

- Séance inaugurale et Rencontres Officielles, personnalités politiques et socio-économiques.

- Rencontres B2B avec industriels et commerçants ivoiriens.

- Visites de sites remarquables : le Port Autonome d’Abidjan ; la Plantation de bananes Niecky - Groupe Compagnie Fruitière. Très présent aux côtés de la Délégation, le Consul de Monaco, M. Jean-Marie Ackah, par ailleurs Président de la SIPRA, Société Ivoirienne de Productions Animales, a été élu par ses Pairs, jeudi 27 octobre, au poste clé de Président de la CGECI, la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire. Le nouveau « Patron des Patrons ivoiriens », représente plus de 1500 entreprises et 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Comme le souligne la présidente Patricia Husson, « nos entreprises familiales allaient en Afrique en ordre dispersé. Depuis deux ans, nous représentons avec le CEMA une vraie force de conviction, de proposition, ainsi que nous l’avons vécu en octobre dernier à Kinshasa, notre premier déplacement mutuel. La RDC est en effet le pays où nous avons décidé de créer notre Club, dans le prolongement d’une mission culturelle, humanitaire et économique, menée en juin 2013 sous la conduite de S.A.R. la Princesse de Hanovre. »

« L’union fait effectivement la force, ajoute Frédéric Geerts, Secrétaire Général du Club. Le choix d’Abidjan, cadre de notre deuxième mission internationale, s’est rapidement imposé aux membres du CEMA, tant la Côte d’Ivoire illustre aujourd’hui de manière spectaculaire les capacités de retournement de l’économie africaine ! Après des années de croissance exceptionnelle, le pays a su surmonter une période de crise. Et ce nouvel élan économique bénéficie indéniablement aux Ivoiriens. »

Rejoints par le Vice-Président du CEMA, Adnan Houdrouge, africain de naissance et de cœur, et dont c’est la citation de prédilection, les trois responsables ne manquent pas de répéter que « pour travailler en Afrique, il faut l’aimer. »