MEB Facebook MEB Twitter MEB Youtube MEB LinkedIn

28/02/22

Conférence Risque Pays : Coface « avait » un scénario relativement optimiste

Jeudi 24 février au Salon Bellevue du Café de Paris, Jean-Christophe Caffet, nouvel économiste en chef du Groupe Coface, a exposé pour les adhérents du MEB les grandes tendances macroéconomiques mondiales au cours d’une conférence organisée en partenariat avec Gramaglia et la Banque Populaire Méditerranée. Un exercice plus périlleux que prévu, mis à mal par l’actualité immédiate, mais que l’économiste a relevé avec brio.

 

« J’ai la lourde tâche de vous présenter un scénario qui était à jour jusqu’à 4h59 ce matin ». Pas facile en effet, pour Jean-Christophe Caffet d’exposer des prévisions qui volaient en éclat à la suite de l’accélération soudaine des événements en Ukraine.

Pour autant, si les conclusions des études réalisées par la Coface sont remises en question, les analyses sur l’évolution de la situation au cours des derniers mois n’en restent pas moins de précieux indicateurs et éléments de compréhension.

Pour l’économiste, le scénario prévoyait en 2022 un « atterrissage » de l’économie avec une évolution du PIB de +4% au niveau mondial après l’effondrement de -3,5% en 2020 et la forte reprise à +5,5% en 2021.

Une évolution positive observée particulièrement dans les économies avancées, alors que pour les pays en voie de développement, la disparité des situations était beaucoup plus forte mais globalement moins favorable. Une variété également constatée selon les secteurs d’activité.

Acteur incontournable de l’économie mondiale, Jean-Christophe Caffet s’est ensuite penché sur la Chine pour la situation économique de laquelle il a exprimé certaines inquiétudes. Un pays où la consommation intérieure, entravée notamment par une bulle immobilière, n’arrive pas à compenser l’atterrissage des activités d’export avec en plus une problématique démographique non négligeable.

Autre sujet brûlant, l’inflation, à propos de laquelle Coface voyait une situation « sinon transitoire, probablement persistante mais pas encore permanente », à l’exception des États-Unis où le risque semblait supérieur. Une tendance plutôt rassurante grâce notamment à une prévision de baisse du prix de l’énergie et à une amélioration des chaînes d'approvisionnements. « C’est raté » a constaté M. Caffet avec une pointe d’humour.

Enfin, interrogé à l’issue de son intervention sur les pays ou zones à privilégier en cette période de turbulence, l’économiste en chef a pointé à nouveau les économies avancées, notamment l’Europe qui selon lui « semble avoir pris la mesure de l’impératif de mutualiser les efforts » et n’est pas mal placée dans la compétitivité mondiale. Mais aussi l’Asie du Sud Est, où notamment le Vietnam et l’Indonésie semblent tirer leur épingle du jeu, et plus généralement les pays, en voie de développement ou non, qui possèdent d’importantes ressources naturelles. Bref, les perspectives de développement sont encore possibles.

Finalement, malgré de nombreuses incertitudes générées par l’actualité, Jean-Christophe Caffet a réussi pour sa première venue en Principauté à livrer un état des lieux macroéconomique passionnant, particulièrement instructif, le tout avec beaucoup de pédagogie. Une bonne nouvelle !

 

 

 

A propos de Jean-Christophe CAFFET

Diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Paris et de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Jean-Christophe Caffet a débuté sa carrière en 2005 dans le secteur bancaire. Il a passé 9 ans au sein du groupe Natixis / BPCE en tant qu’économiste spécialisé sur la France et la zone euro.

En 2014, il rejoint le groupe TotalEnergies et intègre la Direction de la stratégie et de l'intelligence économique en tant qu'adjoint au chef économiste, ce qui lui permet de devenir un expert des marchés de l'énergie tout en continuant d’établir des prévisions macro-économiques. En 2019, il devient économiste en chef du groupe avant de rejoindre Coface en 2021.

 

A propos de COFACE

Coface est une référence en matière d’assurance-crédit et de gestion des risques. Avec plus de 75 ans d’expérience en tant que leader de l’industrie et une équipe de 4 450 collaborateurs répartis au service d’environ 50 000 entreprises, les experts de Coface travaillent au rythme de l’économie mondiale.

 

Les sponsors de cette conférence :

 

Gramaglia : https://www.gramaglia.mc/fr/

 

Banque Populaire de Méditerranée : https://www.banquepopulaire.fr/mediterranee/

 

Retrouvez la Galerie photo de l'événement en cliquant ici.

 

 

 

 

de g à d : Laetitia Nahum, Responsable assurances risques financier chez Gramaglia ; Régis Etienne, Directeur Régional Banque Populaire Méditerranée ; Michel Gramaglia, Directeur et Propriétaire de Gramaglia ; Michel Dotta, Président du MEB ; Jean-Christophe Caffet, Economiste en chef de Coface ; Guillaume Rose, Directeur Général Exécutif du MEB. (@MEB / Carte Blance)