MEB Facebook MEB Twitter MEB Youtube MEB LinkedIn

24/09/18

Jean-Pierre Petit : « Un nouveau choc Lehman n’est pas à l’ordre du jour »

En partenariat avec Jutheau Husson - Groupe Ascoma, le Monaco Economic Board a accueilli mercredi 19 septembre Jean-Pierre Petit, Président des Cahiers Verts de l’Économie, pour une conférence sur le thème « 10 ans après le choc Lehman, où va le monde ? ». Un décryptage passionnant qui a conquis les 80 acteurs économiques présents.

Dès le début de son intervention, Jean-Pierre Petit s’est voulu rassurant : « Un nouveau choc Lehman Brothers n’est pas à l’ordre du jour ». Pour étayer son propos, l’économiste a remonté le temps, analysant chaque élément ayant conduit au choc systémique dont les effets se font encore sentir. Bulle immobilière, débouchant sur une crise immobilière débouchant elle-même, par le jeu d’un empilement de produits de crédits douteux, sur une crise financière et bancaire s’étendant finalement à toute l’économie. Rappelant que les Etats-Unis représentent 4% de la population mondiale mais 29% de la consommation, la propagation au reste du monde était inévitable. Les conséquences ont été nombreuses : explosion de la dette, baisse de la croissance potentielle, restructurations bancaires, affaiblissement de l’Europe, montée des populismes, etc.

Mais Jean-Pierre Petit relativise en regardant plus loin dans le rétroviseur : comparé à la crise de 1929 au cours de laquelle un tiers des banques américaines avaient fait faillite, 2008 paraît anodin. Et si actuellement certains s’alarment à propos des tendances négatives de certains indicateurs, l’économiste ne voit pas de signes véritablement inquiétants, taclant au passage les tenants d’une rigueur budgétaire « absurde ». Selon lui, le fait que le déficit soit résorbé par plus de déficit n’a rien d'affolant dans la mesure où les taux directeurs sont structurellement bas. Autres points positifs, la régulation des marchés s’est accrue suite à cette crise, le secteur bancaire s’est renforcé et l’on ne constate pas dans les trois grandes zones économiques mondiales de bulle dans les deux principales classes d’actifs (actions et immobilier). Le Président des Cahiers Verts n’est cependant pas angélique et pointe quelques risques comme le « courtermisme » des marchés, l’inertie de l’Europe ou encore l’irrationalité politique qui a cours dans un certain nombre de pays majeurs.

Circulant au milieu des tables micro à la main, posant des questions à l’assistance, alternant plaisanteries, petites piques et analyses pointues, Jean-Pierre Petit a régalé son public par sa maitrise et son style.  Et pour les acteurs économiques présents, le décryptage de cette crise et sa mise en perspective par rapport à la situation actuelle a constitué un précieux indicateur pour apprécier la complexe conjecture économique en cours. Face à ce succès, Michel Dotta et le Président Délégué du Groupe Ascoma Hervé Husson, pourraient décider de réitérer cette opération.

Retrouvez la photothèque ICI
Retrouvez la vidéo de l'événement ICI

 

 

de g. à d. : Hervé Husson, Président Délégué du Groupe ASCOMA ; Jean-Pierre PETIT, Président des Cahiers Verts de l’Économie ; Patricia Husson, Présidente d’Honneur du Groupe ASCOMA ; Michel Dotta, Président du Monaco Economic Board.