MEB Facebook MEB Twitter MEB Youtube MEB LinkedIn

23/03/22

Éclairage instructif sur la création d’entreprise en Principauté lors du Club de l'Éco

Organisée par le Monaco Economic Board (MEB) et le Groupe Nice-Matin jeudi 17 mars dans les locaux de MonacoTech, la conférence a permis aux différents intervenants d’expliciter les démarches nécessaires et de mettre en lumière les opportunités offertes par la Principauté.

Après un accueil sous forme de petit-déjeuner, les près de 60 acteurs économiques présents ont eu l’opportunité d’assister à l’une des premières interventions de Stephan Bruno, le nouveau Directeur de la Direction de l’Expansion Économique (DEE). Cette nomination a coïncidé avec la fusion de cet organisme avec le Welcome Office, deux pièces maîtresses du dispositif d’accueil des créateurs d’entreprise qui souhaitent s’installer en Principauté. Et M. Bruno a d’ores et déjà fixé le cap : « Entre rigueur et souplesse, l’objectif est simple : attirer les entreprises pour créer de la valeur à Monaco et continuer de faire rayonner notre marque à l’international. »

La conférence, animée par Christian Huault, Rédacteur en chef adjoint du Groupe Nice-Matin, a ensuite alterné entre interventions d’acteurs clés du dispositif monégasque et témoignages d’entrepreneurs sous forme de courtes vidéos. Un format dynamique qui a permis en un peu plus d’une heure de dresser un panorama complet de ce qui attend les futurs chefs d’entreprise.

Stephan Bruno et Vincent Ferry, Chef de section à la Division création d’entreprise de la DEE, ont ainsi réagi au témoignage de Laurent Devivi, fondateur de Monaco Wellness System qui, après avoir été accueilli par le Monaco Welcome lors du salon Monaco Business, a rapidement pu monter sa structure. Puis à celui de Massimo Matturi, cofondateur de MYA, acteur du yachting, qui a souligné l’efficacité des échanges avec l’administration pour monter le dossier de création. Les démarches peuvent prendre jusqu’à trois mois, une durée nécessaire pour notamment s’assurer de l’honorabilité des requérants. Une obligation de sérieux pour la place et un gage de qualité pour d’éventuels investisseurs.

Autre structure mise en lumière, MonacoBoost, qui dépend du Monaco Welcome. La nouvelle pépinière d’entreprises a été créée par le Gouvernement afin d’aider les jeunes porteurs de projets monégasques (et depuis peu leurs conjoints) en leurs fournissant des locaux mais aussi « une synergie intéressante entre les entrepreneurs qui viennent d’univers différents » comme le souligne Nathalie Guaitolini, sa responsable.  William Scheffer et Anthony Orengo, les cofondateurs de Monte Carlo Beer ne disent pas le contraire, ravis de cette opportunité qui leur a facilité les choses pour développer leur concept de bière monégasque à leur retour de Singapour.

Le Directeur de MonacoTech Lionel Galfré est ensuite intervenu afin de montrer comment l’incubateur-accélérateur de la Principauté pouvait contribuer au développement de nouvelles activités grâce à l’innovation. Sélectionnées de façon rigoureuse, les startups  « doivent être cohérentes avec les valeurs de Monaco et s’y développer de façon pérenne. » C’est le but de la société InnoDeep fondée par Mustapha Hamdi qui évolue dans la MedTech pour qui Monaco possède tous les ingrédients pour attirer les jeunes pousses.

Monaco constitue une terre fertile de création d’entreprises, où l’on peut se projeter vers le long terme, comme l’a démontré le dernier témoignage : celui de Bruno Pariset, patron de Sacome Conti, fabricant de machines à café expresso implanté en Principauté depuis 1956 et qui exporte ses produits aux quatre coins du monde. Sa longévité s’explique en partie par le soutien des autorités, comme durant la crise sanitaire, ce qui permet à l’industriel de regarder l’avenir avec des perspectives ambitieuses avec une croissance à deux chiffres. Un bel exemple de pérennité pour les structures en devenir.

Bref Monaco constitue un terrain de jeu particulièrement favorable pour créer une nouvelle activité, appuyé par un système bancaire performant, comme l’a démontré Loïc Chollet-Verger, Directeur du centre d’affaires de la Caisse d’Epargne Monaco et membre du Club de l’Eco, mais aussi grâce à des entités dédiées au développement des entreprises, comme le Monaco Economic Board qui, à travers ses actions, favorise les synergies entre les différents acteurs économiques.

 

A propos du Club de l’Eco

Fondé en 2011, le Club de l’Eco de Monaco du Groupe Nice-Matin a pour but d’accroître le rayonnement de la Principauté au niveau régional en mettant en lumière son dynamisme économique et celui de ses entreprises.

Le Club de l’Eco organise trois conférences par an sur un thème économique, une conférence qui bénéficie d’une couverture médiatique importante, à commencer par un compte-rendu complet dans les pages Eco du Groupe Nice-Matin, soit 650 000 lecteurs toutes éditions confondues.

Depuis 2012, une soirée attribue des récompenses à des entrepreneurs monégasques remarquables, les Trophées de l’Eco, organisée chaque fin d’année.

 

Les membres du Club

BPI France  

Caisse d’Epargne

Gouvernement Princier (Direction de la Communication)

Grimaldi Forum

Monaco Economic Board 

Monaco Telecom

Monte-Carlo SBM

SMEG

 

Photos (credits MEB/ Carte Blanche)

Photo 1 de g. à d. : Guillaume Rose, Directeur Général Exécutif du MEB ; Stéphan Bruno, Directeur de l’Expansion Économique ; Nathalie Guaitolini, Responsable de Monaco Boost au Monaco Welcome ; Vincent Ferry, Chef de section à la Division création d’entreprise de la DEE ; Lionel Galfré, Directeur de MonacoTech ; Christian Huault, Rédacteur en chef adjoint du Groupe Nice-Matin.  

 Contact presse : Benoît Ulrich / Delphine Quilichini - presse@meb.mc