MEB Facebook MEB Twitter MEB Youtube MEB LinkedIn

14/09/19

Jean-Pierre Petit évalue pour le MEB les risques politiques et économiques de 2020

Pour la seconde année consécutive, Jean-Pierre Petit, Président des Cahiers Verts de l’Économie, est venu à la rencontre des entrepreneurs de la Principauté dans le cadre d’une conférence organisée conjointement par le MEB et Ascoma Jutheau Husson. Un exposé original et particulièrement instructif.

« Comme dans les films, ça commence plutôt mal et ça finit plutôt bien » a prévenu en préambule l’économiste. Et en effet, devant les quelques 150 entrepreneurs de la Principauté venu l’écouter, Jean-Pierre Petit a ouvert son propos en listant les nombreux risques susceptibles de dégrader la croissance mondiale. Un faisceau de menaces interdépendantes regroupées sous l’appellation de « risques contemporains », mêlant situations économiques et politiques, environnement ou encore migrations.

Avec un ton parfois mordant et jamais langue-de-bois, des sujets tels que la guerre commerciale sino-américaine, le brexit, la politique en Italie et en France ou encore les tensions avec l’Iran, ont tous été évoqués sous un angle original, mis en relief par l’érudition époustouflante de Jean-Pierre Petit.

Mais comme annoncé, la conclusion s’est voulue plutôt rassurante. Le Président des Cahiers Verts de l’Économie compte notamment sur la stabilité relative de l’économie américaine, qui reste la première au monde avec 29% de la consommation mondiale, pour maintenir les échanges commerciaux à un certain niveau. Et s’adressant aux acteurs économiques de la Principauté en particulier, il a rappelé que Monaco était « un ilot de prospérité possédant de nombreuses digues économiques et règlementaires qui devraient permettre au pays de rester à l’écart des mouvements les plus violents ».

Un discours optimiste sans être angélique, qui a permis aux membres du MEB présents d’appréhender l’avenir avec de nouvelles cartes en main. Un atout non négligeable.

Retrouvez les photos de la conférence ICI