MEB Facebook MEB Twitter MEB Youtube MEB LinkedIn

25/06/21

Le Monaco en Chiffres 2021 déchiffré en avant-première pour le MEB

Jeudi 24 juin, le Monaco Economic Board a organisé un petit-déjeuner conférence avec Sophie Vincent. La Directrice de l’Institut Monégasque de la Statistique et des Études Économiques (IMSEE) a présenté en avant-première les données-clés du nouveau Monaco en chiffres* édité par l’Institut, devant près de 80 adhérents du MEB et officiels de la Principauté.

« Véritable baromètre de la Principauté » selon la formule du Président du MEB Michel Dotta, l’IMSEE vient de publier le Monaco en Chiffres 2021. Portant sur 2020, une « année tristement exceptionnelle » marquée par une pandémie mondiale inédite, l’Institut a référencé dans ce nouvel opus les indicateurs traditionnels** mais a ajouté un chapitre entier consacré à la Covid-19. L’ouvrage retrace ainsi aussi bien l’évolution de la pandémie au travers du nombre de malades et d’hospitalisation (avec une ventilation par âge et par sexe), que les aides de l’Etat qui ont permis de soutenir l’économie monégasque. « Nous avons travaillé dans une optique de témoignage statistique de cette période, pour la postérité », a déclaré la Directrice Sophie Vincent, devant les membres du MEB. Avec un chiffre d’affaires (hors secteur financier) de 14 milliards d’euros, légèrement inférieur à celui de 2018, la Principauté a vu son commerce extérieur naturellement impacté par la Covid. « Trois secteurs voient néanmoins leur chiffre d’affaires en progression : les activités scientifiques et techniques et de soutien à l’entreprise (+23,4%), l’immobilier (+19,2%) et la construction (+5,3%). »
 
Côté emploi, si le secteur public a recruté en Principauté, les acteurs du secteur privé sont en baisse en Principauté, « un fait inédit » selon Sophie Vincent. Pour calculer le plus finement possible les variations de l’emploi, l’IMSEE a pris en compte le CCTR ainsi que le nombre d’heures travaillées (-14% en 2020).
La Directrice de l’IMSEE a également rappelé d’autres conséquences de la crise sanitaire: la baisse du nombre de transactions immobilières ou encore un taux d’occupation dans l’hôtellerie qui ne dépasse pas les 30%. 

Sophie Vincent a néanmoins souhaité rester positive en rappelant la politique culturelle ambitieuse de la Principauté. « La culture, second secteur le plus touché en Europe, a enregistré une baisse de 54%, mais les salles de spectacles sont restées ouvertes et ont généré du chiffre d’affaires et de l’emploi. C’est la preuve qu’à Monaco, on a fait du sur mesure. » Interrogée par l’assistance, Sophie Vincent a enfin tiré les leçons de cette période: « La donnée est devenue un élément central pour comprendre la crise, son impact et assurer sa gestion. Un chiffre n’est bon que s’il est contextualisé avec la neutralité d’un institut indépendant et neutre. » 

A la fin de la conférence, les participants se sont vu remettre en exclusivité un exemplaire du Monaco en Chiffres 2021, une mine d’informations pour les adhérents du MEB, dans un contexte de relance économique post-Covid. 
Prochain rendez-vous du MEB en présentiel : l’Assemblée Générale couplée à l’emblématique Rendez-vous des Adhérents le 7 juillet. 

 

*Le Monaco en Chiffres 2021 est en vente à l’IMSEE (9 rue du Gabian), renseignements au 98 98 98 88 ou imsee@gouv.mc

**Territoire et environnement, Population, Economie, Transports et mobilité, Conditions de vie et société, Monaco dans son environnement régional et international. Certaines nouveautés ont été introduites comme les indicateurs du Haut-Commissariat à la protection des droits, des libertés et à la médiation
 


-----------------------------------

I Contacts presse MEB : Delphine Quilichini / Benoît Ulrich : presse@meb.mc

I Crédits photos : MEB/Carte Blanche