MEB Facebook MEB Twitter MEB Youtube MEB LinkedIn

10/04/19

Rencontre économique avec le Premier Ministre albanais M. Rama

Mercredi 10 avril au Yacht Club de Monaco, dans le cadre de la Visite Officielle du Premier Ministre albanais M. Edi Rama, le Monaco Economic Board (MEB) a organisé une session économique à laquelle participaient des entités du Team Monaco ainsi que des sociétés membres du MEB. L’occasion de présenter la diversité des savoir-faire de la Principauté et de favoriser de nouvelles opportunités business.

Accueilli par le Président du MEB Michel Dotta et l’hôte de cette rencontre Bernard d’Alessandri Directeur Général du Yacht Club de Monaco, M. Rama a lancé la réunion en exposant les possibilités d’investissement dans son pays. Après une rapide présentation économique du MEB, chaque entité monégasque a pu exposer son savoir-faire : l’industrie avec la Siamp-Cedap, acteur majeur dans le secteur du plastique alimentaire et les sanitaires, présents dans de nombreux pays,  mais aussi MC Company (Banana Moon) qui possède également des sites de production à l’étranger ; la gestion de ports avec la Société d’Exploitation des Ports de Monaco, déjà active en Italie - l’Albanie possède en effet un littoral encore peu exploité -, mais aussi la promotion de la destination Monaco avec la Direction du Tourisme et des Congrès. Enfin les TIC étaient représentés par  l’incubateur accélérateur Monaco Tech, emblème de l’innovation en Principauté ; Monaco Telecom, qui possède une solide expérience à l’internationale, particulièrement au Kossovo voisin et SSI Monaco, en charge du satellite de la Principauté MonacoSat. Un  second est en construction et il couvrira notamment l’Albanie.

De son côté, le Premier Ministre M. Rana était notamment accompagné par l’Ambassadeur d’Albanie en France et à Monaco S.E. M. Dritan Tola, du Ministre du Tourisme et de l’Environnement M. Blendi Klosi et du Consul d’Albanie à Monaco M. Giuseppe Durazzo.

En fin de réunion, un séquence de questions / réponses a permis d’évoquer d’éventuelles possibilités de coopération économique sur des projets plus précis, une façon de tisser des liens encore plus forts entre deux pays qui collaborent déjà activement au niveau de l’environnement grâce à l’action de la Fondation Prince Albert II de Monaco.